Ingrédients & engagement qualité

gros plan d'un hydromel artisanal et de miels artisanaux d'AlsaceEn tant que brasseur artisanal j’accorde une attention toute particulière à produire des bières, cidres et hydromels, de la plus grande qualité, avec des ingrédients de qualité, si possible locaux et encore mieux BIO, même si ils ne sont pas forcément certifiés « AB » et même si je ne suis pas moi-même certifié.

Je n’ai pas besoin de cet outil marketing que sont les certifications pour produire de bonnes choses !

 

C’est donc dans un but de total transparence que j’ai décidé de créer cette page pour vous expliquer la manière dont je travaille et les ingrédients avec lesquels je travaille, autant que possible dans le respect de la nature et de mes clients, pour produire toutes mes (délicieuses ?) bières et autres boissons fermentées 😉

 

Les ingrédients

BIO ! Et oui, ça y est j’ai enfin commencé (depuis 2018) à me fournir exclusivement en malts BIO 😀

Une grande transition qui à un prix, le malt BIO coût en moyenne 1.1€/kg contre moins de 0.7€/kg pour le malt conventionnel. Mais la santé des hommes et de la nature, ça n’a pas de prix !

 

Le houblon BIO ça viendra, mais pour l’instant c’est difficile d’en trouver parce que les producteurs sont seulement en transition … il faudra attendre 2020 selon les prévisions de la coopérative des houblonniers (le Comptoir-Agricole).

 

Le miel quant à lui proviens uniquement de producteurs locaux dont je connais les pratiques. Qualité et empreinte carbone minimisée 🙂

Aussi, financer les petits apiculteurs est une action dans le bon sens pour les aider à préserver le peu de population d’abeilles qu’il nous reste à cause des pesticides en tout genre qui sont généreusement déversés sur les gigantesque monocultures malades des industriels … 

 

Le processus de fabrication

 

La consigne de bouteilles

360 bouteilles de bière longneck 33cl, c'est d'une beauté !

Le verre est fondamentalement une industrie ultra gourmande en énergie fossile, qui pollue à chaque refonte du verre pour recyclage !

Le jour où les externalités et le bilan carbone réel sera facturé, alors la consigne ne sera plus un luxe qu’on s’offre par principe, mais une nécessité économique.

Autant prendre de l’avance 😉

 

J’ai donc décidé de récupérer et laver l’ensemble des bouteilles de 75cl et de 2L que mes aimables clients (et amis) prennent la peine de me ramener rincées !

Pourquoi seulement les grandes bouteilles et pourquoi seulement les bouteilles rincées ? Simple : 

  • Les bouteilles de 33cl que j’utilisais jusqu’à présent sont trop fines et fragiles, je ne leur fait pas confiance pour une seconde utilisation en toute sécurité. Aussi, je n’ai pour l’instant pas assez de place pour stocker toutes les bouteilles, donc en attendant de trouver un nouveau local, je me restreint aux grandes bouteilles.
  • Les bouteilles qui ne sont pas rincées avant de m’être rendues sont une véritable galère à nettoyer parce que la levure et la bière y sèchent et y moisissent, décuplant ainsi mon temps de travail, mon utilisation de soude caustique et d’eau, et découplant aussi le risque d’infection microbiologique (pas toxique mais néfaste au gout)

 

Merci à tous les aimables buveurs de bière participants à ce projet éco-responsable 🙂 

 

Mon engagement qualité

Une certification BIO, Demeter, Nature et progrès ?… non merci ! 

En plus je déteste la paperasse, tous les systèmes de contrôle bureaucratiques et encore plus le marketing… bref, les certif c’est pas pour moi.

Pas besoin de remplir un cahier des charges et de payer un logo pour faire de bons produits 😉 

 

J’ai cependant réfléchi à ce que je défends, à ce que j’apprécie, pour essayer de rester cohérent avec mes valeurs personnelles tout au long de mon processus.

Par conséquent à la Brasserie du Vallon il n’y a pas de clarifiants, pas de agent-moussant ou anti-mousse, pas d’extrait et d’arômes concentrés, pas d’enzymes raffinées, pas de purées de fruits ou de sirops industriels !

La seule « entorse » que je me permet c’est d’ajouter de temps en temps quelques poudres de perlimpinpin (sels minéraux type Chlorure de Calcium, Sulfate de Magnésium ou Bicarbonates) quand vraiment je cherche à reproduire un style de bière qui nécessite une eau à la minéralisation adaptée. Mais en général l’eau de Steinbach est formidable pour la bière et je ne l’ajuste pas 🙂

 

 

Je vous en dirait un peu plus quand j’aurai plus de temps pour écrire une explication plus étoffée.

Entre les études et les démarches administratives en ce moment, le blog est un peu passé au second plan, mais je fais de mon mieux, promis j’ajouterai un peu de contenu régulièrement jusqu’à obtenir une explication correcte de ma manière de travailler et des engagements que je prends auprès de ma clientèle au niveau de la qualité.

 

[Dernière mise à jour le 10 septembre 2018]

Quelques articles pour toi

Envie de partager ?
>