Skip to main content
Ajout de zestes d'orange frais pour ma première expérience d'hydromel à l'orange (oranges BIO de Sicile)

Hydromel simple et hydromel à l’orange (que du bon !!) – Journal de bord de fabrication

Hey !

 

Et oui, me revoilà déjà avec une nouvelle expérience de fabrication d’hydromel 🙂

Bon je vais pas te le cacher, maintenant que je l’ai goutté, je peux te dire que c’est une réussite ! 

 

Avec mon super miel de fleur local, j’ai teste une levure dédiée aux hydromels : la M-05 du labo Mangrove Jack’s …

Et puis comme j’ai tendance à être curieux et que j’avais une bonbonne vide en rab et des oranges BIO de Sicile sous la main, j’me suis aussi lancé dans la fabrication d’un hydromel à l’orange (jus + zestes) 😉

 

Voilà ce que ça donné !

 

Bon, j’écris finalement cet article deux mois après avoir fabriqué cet hydromel et je n’ai pas encore créé pour mes hydromels un équivalent de ma fiche de brassage pour prendre des notes correctement (offerte gratuitement en téléchargement, sans inscription, sans arnaque)

Bref, du coup j’me souviens plus trop des détails, mais une grande partie de ce qu’il y a à savoir se trouve dans les deux articles cités ci-dessous normalement 🙂

 

 

En gros pour faire simple voila comment s’est déroulé cette nouvelle expérience de fabrication d’hydromel :

  1. J’ai commencé par récupérer du miel de fleur d’excellente qualité chez mon ami apiculteur de Bergholtz. Oui, j’suis chanceux, j’ai deux amis apiculteurs : un à Bergholtz et un à Leimbach, c’est tout du local et artisanal chez moi ! 😉
    .
  2. Puis j’ai réactivé mes levures (3g de la M-05 par Mangrove Jack’s) dans un peu d’eau tiède sucrée pour les préparer à affronter le moût à 1070 de densité que j’allais réaliser. Ce « pied de cuve » à été lancé 2H avant d’ensemencer le moût.
    .
  3. Ensuite j’ai préparé mon premier hydromel simplement (eau + miel + petite stérilisation), et je l’ai transféré dans une bonbonne en verre de 3,5L pour le laisser refroidir tranquillement avant d’ajouter les levures.
    .
  4. Après ça je me suis attelé à la réalisation de ma petite expérience d’hydromel à l’orange : presser 4 oranges BIO de Sicile (=410ml), prélever une petite poignée de zestes, mettre le tout dans une casserole avec 330g de miel avec assez d’eau pour atteindre une densité de 1070, faire légèrement frémir pendant 5 minutes pour essayer autant que possible de stériliser sans abîmer les saveurs du miel, retirer les zestes et mettre dans la bonbonne pour refroidir (et ajouter les levures quand la température est assez basse).
    .
  5. Pour finir j’ai embouteillé ces hydromels dans des bouteilles à capsule (j’ai pas de machine pour mettre des bouchons) avec différentes quantités de sucre : entre 0 et 8g de sucre par litre. L’objectif est de déterminer la quantité de bulles que je préfère dans l’hydromel avant d’en fabriquer de plus grosses quantités.

 

Ajout de zestes d'orange frais pour ma première expérience d'hydromel à l'orange (oranges BIO de Sicile)
Ajout de zestes d’orange frais pour ma première expérience d’hydromel à l’orange (oranges BIO de Sicile)

 

Petit conseil pour les amateurs fabricants d’hydromel :

Attention aux éclaboussures et débordements lors du transfert dans la bonbonne, le moût (eau+miel) brûlant sur les doigts ça fait très mal !

Et attention aussi au choc thermique sur le verre de la bonbonne si comme moi vous avec récupéré ou acheté des vieilles dames-Jeanne ou bonbonnes à schnaps en verre 😉

 

 

Au final, j’ai fabriqué mon hydromel simple et mon hydromel à l’orange globalement de la même manière que mon hydromel précédent, dont je parle ici :

Hydromel #1 – Journal de bord de fabrication

 

J’ai utilisé ma méthode de fabrication d’hydromel basique mais efficace qui est expliqué un peu plus en détails dans cet article :

Le tout premier hydromel de la Brasserie du Vallon !!

 

Venons-en aux choses vraiment intéressantes : la fermentation et la dégustation !

 

 

La fermentation des deux hydromels

 

La fermentation de l’hydromel à l’orange et du « simple » ont toutes deux démarré activement après seulement 1H ! Plutôt impressionnant quand on sait que les hydromels ont commencé la fermentation à une densité plutôt élevée de 1070.

Réhydrater les levures avant de les ajouter au moût refroidi, c’est un conseil à la fois simple et très efficace que je donne à tous les brasseurs qui recherchent une meilleur fermentation, et la preuve, ça marche 😉

 

Ensuite les deux fermentations ont continué leurs cours entre 16 et 18°C pendant plus d’un mois.

 

J’ai protégé mes bonbonnes de la lumière pendant toute la fermentation, évidemment !

Parce que les bonbonnes en verre c’est bien beau pour prendre des photos et voir comment la fermentation avance, mais le problème c’est que ça ne protège pas du tout l’hydromel des rayons nocifs du soleil.

 

Chose intéressante, l’hydromel à l’orange à fini de fermenter bien avant celui classique, sans jus de fruit ajouté.

L'hydromel à l'orange à bien bien fermenté, il est déjà bien transparent, il est en avance sur l'hydromel simple
L’hydromel à l’orange à bien bien fermenté, il est déjà bien transparent, il est en avance sur l’hydromel simple

 

J’avais déjà lu des articles anglais de fabricants d’hydromels qui ajoutaient 10% de moût de bière ou de jus de fruit dans leurs hydromels pour servir de nutriments pour la levure. En bien mon expérience tend à démontrer que c’est en effet efficace d’ajouter du jus de fruit pour aider la fermentation !

Fermentation plus rapide, meilleure clarification du moût en fin de fermentation … Reste plus qu’à voir si la différence est vraiment perceptible dans le verre 😉

 

J’ai déjà vu beaucoup de recettes d’hydromels et de techniques de fermentation d’hydromel qui conseille d’ajouter du DAP (Diamonium Phosphate), des sels minéraux, des nutriments pour levure, des acides, des sulfites ou encore des agents clarifiants.

Bien que je ne soit pas farouchement opposé au progrès et à l’optimisation des choses, je suis d’avis que l’hydromel peut très bien être une boisson de qualité sans pour autant avoir à jouer au chimiste ! Je me contenterai donc de la manière traditionnelle pour produire mes hydromels artisanaux 🙂

 

 

Dégustation des l’hydromel à l’orange et de l’hydromel simple

 

J’attends que mon meilleur pote Alex vienne chez moi pour faire une séance de dégustation digne de ce nom !

Quelques articles pour toi

Quentin - Le Brasseur du Vallon

Après plusieurs années dans le monde du brassage amateur, j’suis devenu pro et j’ai modestement ouvert ma petite micro-brasserie : la Brasserie du Vallon ! :)

J’y brasse des bières artisanales et originales en petites quantités, ainsi que des hydromels subtiles … mes recettes sont sans cesse renouvelées pour plus de surprises et de bons moments de dégustation ;)

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l ‘histoire, c’est par ici :

–> http://brasserieduvallon.fr/la-brasserie-du-vallon/

Après avoir ouvert ma micro-brasserie et partagé mon savoir brassicole pendant presque un an sur le blog de la Brasserie du Vallon, que j’ai décidé de m’organiser un peu mieux et de séparer mes articles.

J’ai donc crée deux autres blogs concernant l’apprentissage du brassage, les techniques de brasseur et les livres de brassage pour le plus grand plaisir des apprentis brasseurs :

–> http://formation-brassage.fr/

–> http://livres-de-brassage.fr/

À très bientôt dans les commentaires ou dans ta boite mail ;)

N'hésite pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! ;)