Skip to main content

Journal de bord du projet #3 – Démarches administratives

Salut tout le monde, le SPI est fini et le projet est lancé plein gaz !

Les investissements commenceront dès que le compte en banque sera ouvert et si tout vas bien je devrais pouvoir brasser professionnellement avant juin !

J’ai tellement hâte !

 

Mais en attendant il me reste plein de choses à faire, ça vas bouger les prochains temps 😉

D’ailleurs en parlant de mon projet, voila un peu les dernières nouvelles :

 

EDIT : Après avoir lu cet article, lisez ceux-là pour voir à quel point j’avais sur-estimé mes capacités !

–> #6 (investissements)

–> #7 (fin des démarches)

 

Mardi 26 avril 2016 – Journée recherche d’informations

J’ai passé rien que 4 coups de fils : mairie, douanes, impôts et banque ! Bon la mairie et les douanes m’ont gentiment dit de les contacter respectivement par courrier et par mail, donc je n’ai pas eu de réponses immédiates à mes questions malheureusement, mais ça progresse quand même. J’espère qu’il me répondront quand même pas trop tard ! Quoi qu’il en soit, entre mes démarches administratives et mes exams, je suis productif en ce moment ^^

 

Jeudi 28 avril 2016 – Entretien final suite au SPI

L’entretien de positionnement clôturant le SPI s’est bien passé et j’ai mon certificat, ça y est 🙂

La conseillère avec qui j’ai discuté pendant une heure environ était très sympa et m’a posé plein de questions sur mon projet. On a aussi regardé ensemble si le plan de financement prévisionnel que j’avais fait était cohérent et si j’avais bien conscience des enjeux et des difficultés de mon projet. Et puis on a fait un point sur l’avancement de mes démarches et sur ce qu’il me restais à améliorer dans mon projet en général.

Globalement ça vas, ça tiens la route, il faudrait juste que je sois un peu plus sérieux dans mon analyse commerciale et que je sois surtout moins pessimiste dans mes prévisions ^^ Ah, et on à aussi trouvé quelques erreurs insignifiantes ça et là dans le document à trou (fourni par la CMA) que j’avais rempli pour faire mon prévisionnel simplement. J’avais juste inclus les bouteilles et le gaz dans le coût de production au litre de la bière, mais il fallait le mettre dans une autre case parce que les bouteilles sont consignées et que le gaz ça entre dans la catégorie « énergies », sinon ça faussait le calcul de la marge brute, forcement !

 

Et à part ça, comme j’étais à la CMA, j’en ai profité pour re-créer ma micro-entreprise

Oui, re-créer, exactement… J’ai un peu honte de vous dire ça, mais bon après tout je suis là pour partager tous les aspects de mon expérience ! En fait j’ai dû supprimer ma précédente micro-entreprise parce que lorsque je l’avais déclarée sur internet (grosse erreur…) j’avais oublié de demander une aide à laquelle j’ai droit, l’ACCRE, et j’avais aussi sélectionné la mauvaise catégorie (code NAF) comme un blaireau ! Il n’y avais pas « production de bières » dans le menu déroulant sur le site, donc j’ai choisi ce qui y ressemblais le plus, un truc du style « Fabrication de produits alimentaires » il me semble. Mais j’aurais mieux fait de cocher « je ne connais pas mon domaine d’activité » !

Moralité, parfois il vaut mieux faire les choses correctement sur papier plutôt que rapidement sur internet. Au moins les personnes à qui tu donnes les papiers ils te relisent et te posent des questions… ce n’est pas le cas de l’ordinateur !

 

Enfin bref, cette fois si j’ai créé mon entreprise correctement, et tout aussi simplement et rapidement que sur internet finalement. Maintenant j’attends des papiers en tout genre ainsi que les réponses de la mairie et des douanes et je pourrais sous peu commencer mon activité de micro-brasseur pro ! 🙂

 

Samedi 29 avril 2016 – Nouvel article et argent

En plus de mon article « Pourquoi je me lance dans le brassage pro ? » j’ai aussi fait un autre petit truc sur internet : virer la totalité des fonds nécessaires au lancement de mon activité sur mon compte en ligne (chez Boursorama) !

Pourquoi une banque en ligne, c’est pas un peu risqué ?

J’ai choisi une banque en ligne car le compte est totalement gratuit, et qu’il n’y a aucun frais (dans celle que j’ai choisi) et que leur site est super bien fichu. Et la carte bleue est gratuite en plus, et ils sont vraiment très simples et transparents, je trouve ça essentiel. Et puis je ne pense pas que ça soit risqué, ils sont super sérieux, pour preuve la vitesse incroyable des démarches, la qualité du site et du SAV, qui a fait le sondage le plus pro au quel j’ai eu le droit de ma vie mardi après-midi ! Et puis c’est la seule banque en ligne qui ne demande pas de justifier d’un salaire… parce que oui, en tant qu’étudiant, je n’ai pas vraiment de salaire…

 

Bon par contre tant que je n’ai pas de réponses de la mairie et des douanes j’attends pour lancer mes investissements, on ne sait jamais !

Je vous tiendrais au courant dès que j’aurais des nouvelles évidemment, alors pour ne rien louper, n’hésitez pas à me suivre sur Twitter @BrasserieVallon 😉

 

Mardi 10 mai 2016 – Réponses de la mairie et des douanes

Aujourd’hui, que des bonnes nouvelles !

La mairie m’a répondu et m’a informé que je pouvais m’installer sans aucun souci dans ma rue et que en plus, en tant que nouvelle entreprise je serrai exonéré de la CFE pendant deux ans ! Ça représente quand même plus de 200€ par an quand même ! Si j’avais du la payer, j’aurais certainement été très proche du rouge, voir carrément dedans !

Ensuite concernant les douanes, j’ai eu leur réponse il y a quelques jours et ils m’ont dit que ce n’était pas impossible d’installer ma brasserie à mon domicile ! Il faut juste que le « Pôle d’Action Économique » accepte ma demande. Plus d’informations à ce propos dans le prochain journal de bord, quand j’aurai commencé les démarches !

 

J’attends de recevoir les papiers de la nouvelle micro-entreprise par la poste pour pouvoir faire ma demande de statut d’entrepositaire agréé (EA). Et c’est seulement quand les douanes m’auront dit OK pour le statut d’EA que j’achèterai tout le matériel. Parce que je ne voudrais pas prendre le risque de me retrouver avec tout le matériel sur les bras sans savoir le droit de vendre les bières que je produis !

 

Jeudi 12 mai 2016 – Article et début des démarches

Aujourd’hui à été une journée productive !

J’ai enfin réussi à finir la traduction de l’article sur les levures sauvages ! J’ai quand même commencé mon travail il y a un mois et demi, comme en témoigne cette conversation sur tweeter avec l’auteur de l’article original : La courte conversation avec MuteDog (en anglais).

Après, pour ma défense, j’ai quand même eu des exam à réviser et un max de rapports à rendre le mois dernier. Mais ça y est, le dernier examen à eu lieu hier matin, ça c’est bien passé et j’ai pu finir la traduction tranquillement !

Je suis assez satisfait du résultat, mais je vais vous laisser vous faire un avis vous-même. Allez donc faire un tour sur mon article au sujet de la culture et l’utilisation des levures sauvages si vous êtes curieux d’en apprendre plus sur ce sujet expérimental passionnant ! 😉

 

À part ça, comme j’ai un peu plus de temps maintenant, j’ai commencé à préparer ma demande de statut d’entrepositaire agréé aux douanes. Voilà ce qu’ils exigent dans un premier temps :

  • Une demande écrite indiquant :
    • la nature de l’activité (production et commerce de bières)
    • l’estimation du volume de production en hectolitres et en degré
    • la destination des produits finis (national, intra communautaire, export)
  • L’immatriculation auprès de la chambre de commerce ou n° SIREN voire Kbis
  • L’adresse d’un local professionnel, avec un bail ou mise à disposition.
  • Le plan de situation (type mappy ou via michelin)
  • Un plan de masse du ou des locaux dont l’agrément est demandé

Et au cas où ma demande est acceptée (ce que j’espère fortement) je devrais encore leur fournir les documents suivants :

  • Les statuts de la société comportant désignation du ou des responsables de la société ainsi qu’un spécimen de leur signature (sur papier à entête)
  • Les procurations éventuelles des signataires des actes engageant la société (notamment les déclarations récapitulatives mensuelles)
  • Un formulaire de caution me sera adressé ultérieurement
  • Un modèle de la comptabilité-matières que j’utiliserai
  • Une description précise de la boisson que je fabriquerai : ingrédients et procédé de fabrication.  (Et ça c’est pas évident puisque je compte changer constamment de recettes et de processus de fabrication …)

 

Quand je vous dit que je vais me taper de la paperasse en masse les prochains temps, c’est pas pour rien ! 😀

Je vais pouvoir avancer dans quelques projets et expériences ce weekend, attendez-vous à un journal de bord du jardin des plus intéressant 😉

Ah et il y a aussi un nouvel article résumé et critique qui approche à grand pas ! Au sujet d’un livre de brassage destiné aux brasseurs amateurs plutôt débutants intitulé « Faire sa bière maison ». Je viens de finir de relire ce livre une deuxième fois pour me forger un avis plus juste !

Et cette fois, devinez quoi ! Il est en français !! C’est pour l’instant le seul livre de brassage en français que je possède (voyez ma bibliothèque pour preuve !), donc c’est assez important pour que je le signale ^^

 

Bon, il me semble que c’est tout pour aujourd’hui ! À très bientôt sur le blog ou sur les réseaux 😉

 

Lundi 30 mai 2016 – Je prends racine à force d’attendre …

Bonjour tout le monde … aujourd’hui est un jour maussade.

Non seulement on est lundi, le jour des statistiques à l’université, et il fait moche en plus, mais surtout ça fait des semaines que j’attend le courrier qui vas enfin m’amener mon nouveau numéro SIRET !

Parce que sans SIRET, pas de statut d’entrepositaire agréé, et sans statut d’entrepositaire agréé, pas de brasserie du vallon !

J’ai bien reçu de la pub, des arnaques et les papiers m’informant de la bonne radiation de ma précédente micro-entreprise, mais rien au sujet de la nouvelle …

 

Bon, pour me rassuré je peux toujours me dire qu’au moins le projet avance quand même doucement.

J’ai lu le règlement de la copropriété où j’habite et il s’avère, après une frayeur causée par ma très chère mère, que j’ai bel et bien le droit de créer la Brasserie du Vallon dans ma rue, la rue du vallon !

Ma mère avait rapidement lu en diagonale le texte écrit dans un français juridique des plus indigeste et m’avais informé qu’il était interdit de créer une entreprise dans notre rue.

Heureusement pour moi il est écrit tout à la fin de la phrase de 10 lignes en question que cette interdiction concerne les entreprises pouvant causer des nuisances sonores ou olfactives importantes aux habitants.

Alors oui en principe une brasserie ça sent fort, et certaines personnes n’aiment pas la délicieuse odeur du houblon pendant l’ébullition, mais c’est pas avec mes brassins de 70L que je vais embaumer tout le quartier !

Et puis je pense que mes chères voisins seront conciliant étant donné les futures dégustations entre amis ! 😉

 

Voila tout … Je fini de bosser sur un article résumé et critique de livre de brassage que je publierai cette semaine et après il vas falloir sérieusement que je réviser pour mes examens finaux !

Une chose de plus qui viens me ralentir dans mon projet !

Quelle idée de vouloir devenir ingénieur aussi ! ^^

 

C’est tout pour cette petite mise à jour finale. Je pense que je peux maintenant conclure cet article en attendant de vraies nouvelles.

Je vous tiendrais informé des prochains grandes avancées sur Twitter en attendant le journal de bord du projet numéro 4!

 

Merci de m’avoir lu jusqu’ici et merci de suivre avec autant d’attention mon projet, ça fait plaisir 🙂

N’hésitez pas à venir discuter et me poser des questions dans les commentaires 😉

 

Ah et tant que je vous tiens, j’ai changé ma manière de présenter mes articles pour qu’ils soient plus agréables à lire, et j’essaye de ne plus faire de gros paragraphes comme avant. du coup j’ai juste une petite question pour vous rapidement :

Que pensez-vous donc de cette nouvelle mise en page du journal de bord, plus aéré et avec des sous-titres pour organiser tout ça ?

Ça vous plait ? Vous changeriez encore quelque chose ? Dites-moi tout en commentaire !

Merci d’avance 🙂

 

[Mise à jour finale le 30 mai 2016. Suite de l’avancée du projet dans le journal de bord du projet #4 ]

Quelques articles pour toi

2 réponses à “Journal de bord du projet #3 – Démarches administratives

  1. Salut ! C’est JulienFcn du forum. Un petit mot pour te dire que j’adore ton blog, le récit de ta création d’entreprise me passionne! Bravo !

    Julien

    1. Salut Julien !

      Ravi que mes histoires te plaisent ! Ça fait vraiment plaisir d’avoir des retours positifs comme ça 🙂

      Ça me motive beaucoup pour continuer à publier régulièrement et surtout à avancer dans mon projet !

      Dis moi, tu suis aussi mes journaux de bord du jardin ? Parce que si c’est le cas sache qu’il y a un gros article en cours de rédaction pour ce weekend ! Plein de photos de houblon et de mes expériences de jardinage 🙂

      Quoi qu’il en soit, hésite surtout pas si tu as une quelconque question. Ce serait avec un très grand plaisir que j’y répondrais promptement 😉

      A bientôt dans les commentaires (ou sur le forum) !

N'hésite pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! ;)