Skip to main content

Mes deux livres de brassage préférés – techniques utiles et inspiration profondes ;)


Clique sur les images pour voir les excellents commentaires sur amazon.fr

Aujourd’hui je sort un peu de mes articles classiques et j’écris un petit article sans chichis à propos d’une chose qui me tiens vraiment à coeur ! (+ une petite discussion à la fin pour mes lecteurs bavards que j’aime tant 🙂 )

 

Aujourd’hui ça me fait plaisir de partager avec toi les deux meilleurs livres de brassage de ma bibliothèque de brassage ! Ce sont les livres qui m’ont le plus apporté de plaisir à la lecture, d’inspiration et de techniques de brassage utiles ! Oui, tout ça à la fois !

 

Allez, pas de suspens, les deux livres que j’ai le plus apprécié lire et qui m’ont le plus apporté sont ceux dont la couverture flotte à droite de ce texte, j’ai nommé : Yeast et American Sour Beer  ! 🙂

 

 

Pourquoi Yeast est un des meilleurs livres de brassage au monde ? (selon moi)

 

Comme je le dis très souvent dans mes articles, la fermentation est un des aspects clés du brassage de bière. Plus de la moitié du gout de la bière apparaît lors de la fermentation (+l’alcool + le CO2 évidemment), mais c’est aussi à ce moment là qu’il est le plus facilement possible de tout foirer !

 

C’est une fois qu’on à bien réalisé l’importance cruciale de la fermentation qu’on comprends l’intérêt fondamental d’un tel livre.

Après tout, les brasseurs ne sont que de simples éleveurs de levures en quelque sorte ! 😛

 

Yeast: The Practical Guide to Beer Fermentation est pour moi clairement un des investissement les plus rentables pour tout brasseur cherchant à améliorer facilement et rapidement la qualité de ses bières et sa compréhension du brassage.

Ce livre est bourré d’informations cruciales et finalement assez simples à utiliser pour décupler la qualité de vos fermentations et par conséquent de la bière produite. Normalement après sa lecture le lecteur devrait vraiment avoir pris conscience et compris tous les besoins des levures et toutes les variables entrant en jeux dans la fermentation de la bière …

Et en bonus, ces connaissances sur les levures sont aussi applicables en grande partie au vin, cidre, hydromel et autres boissons fermentées ! Formidable n’est-ce pas ? Acheter ce livre c’est faire d’une pierre 4 coups 😉

 

Pour les brasseurs motivés à maîtriser l’art complexe de la fermentation, je parle de Yeast avec beaucoup plus de détails et d’illustrations sur mon nouveau blog dédié aux livres de brassage, dans cet articles :

http://livres-de-brassage.fr/mon-avis-sur-yeast-the-practical-guide-to-beer-fermentation-par-chris-white-et-jamil-zainasheff/

 

 

Les 5 raisons qui font de American Sour Beers un livre excellent !

 

Pour les simples curieux tout comme pour les brasseurs les plus hardcores, les bières sauvages (« wild beers » en anglais ou « lambics » pour nos amis belges) sont un tout nouveau champ d’expérimentation. Mais c’est aussi un nouvel univers qui requiert de la patience, beaucoup d’attention, le gout du risque, une excellente maîtrise du brassage, une bonne compréhension technique et … encore plus de patience ! 😀

En somme l’utilisation des levures sauvages c’est un peu le terrain de jeux des brasseurs experts qui s’ennuient un peu ! Et American Sour Beer est le billet d’entrée dans ce terrain de jeux au combien passionnant et gratifiant 😉

 

Pour faire court, j’ai adoré le lire. En fait ce livre m’a donné un plaisir de lecture encore supérieur à la lecture de Homebrew Beyond the Basics ! (et c’est pas peu dire)

Écrit par une sommité dans la « blogosphère » brassicole américaine, Michael Tonsmeier « The Mad Fermentationist » ce livre est le résultat d’années d’expériences, de quelques erreurs et de beaucoup de recherches. Il est très agréable à lire, bien organisé, renferme beaucoup d’informations facilement utilisables et m’a donné une bouffé d’inspiration et une envie de brasser sans précédent !

 

Faut-il acheter American Sour Beers: Innovative Techniques for Mixed Fermentations avant de se lancer dans les bières sauvages ? Pas obligatoirement … Mais honnêtement vu que la moindre expérience de brassage de bière sauvage peut prendre plus d’un an et que je risque d’échec total est grand, autant mettre toutes les chances de son côté et marcher dans les pas de brasseurs expérimentés comme l’est Michael Tonsmeier (suffit de lire un peu son blog pour comprendre l’encyclopédie vivante qu’est ce mec)

 

En résumé, American Sour Beer est un excellent livre pour les brasseurs curieux et avides d’expérimentations pour 5 raisons :

  1. Les levures sauvages c’est super intéressant, intriguant et … les bières sauvages c’est un délice 😉
  2. Le livre est blindé d’informations utilisables directement pour brasser et de juste assez de science
  3. L’auteur est une sommité, très expérimenté et célèbre dans le milieu de brassage amateur aux USA
  4. Lire ce livre est un vrai plaisir et c’est une source de motivation et d’inspiration pour brasser encore plus et mieux
  5. Ce livre est le meilleur moyen pour ne pas perdre des années à faire des expériences ratées ou moyennes

 

 

Et pour conclure cet article, un petit point discussion ! Je t’invite chaleureusement à partager ton avis dans les commentaires 😉

 

Pourquoi les livres de brassage c’est un investissement formidable ?

 

Clique sur les images pour voir les excellents commentaires sur amazon.fr

Investir dans des livres (et quel que soit leur sujet) c’est plusieurs choses, mais c’est avant tout un formidable raccourci dans l’apprentissage ! Toutes les meilleurs données réunies, illustrées et expliquées en un seul endroit, génial, nan ?

De plus lorsqu’on lis un livre on gagne non seulement un temps précieux, mais autre fait d’une valeur inestimable : on apprends des erreurs de l’auteur. Pourquoi répéter sans cesse les mêmes erreurs de débutant coûteuses en temps et gâcher des litres de bière alors qu’on peut faire bien du premier coup ? C’est un non sens de s’en priver ! 😉

Enfin, il y a une force colossal que possèdent les livres : ils sont le fruit de recherches longues et de relectures nombreuses, ce qui n’est parfois pas le cas d’autres sources d’information … Les livres sont une des sources d’information la plus fiable qu’on puisse trouver, surtout lorsque le livre à eu le droit à plusieurs révisions (comme la dernière ré-édition du fameux How to Brew, que je me suis procuré en avant-première)

 

Mais c’est pas tout !

En plus, notre cerveau est bien meilleur pour retenir les informations lues au format papier qu’au format informatique, et les illustrations et infographies judicieusement placées dans les livres aident d’autant plus ce phénomène.

Et pour finir, il faut bien avouer que c’est quand même bien plus sympa de déguster un bon livre issu de sa petite collection de livre de brassage ! Je dis ça et pourtant j’ai 20 ans, je devrais plutôt défendre les nouvelles technologies, nan ? À ça je réponds simplement que le plaisir de lire un bon livre papier est tout simplement incomparable (et ça casse moins les yeux) et que ça vaut selon moi largement le prix de 2 places de cinéma 😉

 

 

Alors oui, pour l’instant les livres de brassage d’excellente qualité sont majoritairement en anglais !… Certes, en français il y a bien trois ou quatre bons livres, notamment :

 

Mais bien que de très bonne qualité, ces livres en français n’ont rien à voir avec la qualité, la profondeur et la technicité des livres anglais.

Il n’existe pas aujourd’hui en français de bons livres s’intéressant par exemple aux levures sauvages ou encore à l’eau tout au long du brassage et à l’impact de chacune de ses caractéristiques sur la bière finale. Mais en anglais ce livre existe bel et bien et il fait partie d’une série de 4 livres super techniques, plutôt scientifiques, mais abordables et utilisables même pour les amateurs :

Je parle évidemment de la série Brewing Elements, que je recommande d’ailleurs chaudement sur mon autre blog à tous les brasseurs sérieux et désireux de perfectionner réellement tous les aspects de leurs processus et techniques de brassage 😉

 

Et toi qu’en pense-tu ? Plutôt bon vieux livres papiers ou plutôt blogs et pdf piratés ?

Ou si tu préfère : avais-tu déjà pris conscience de la valeur énorme que peuvent apporter de bons livres ?

 

Viens en discuter dans les commentaires !! 🙂

 

 

Quelques articles pour toi

12 réponses à “Mes deux livres de brassage préférés – techniques utiles et inspiration profondes ;)

  1. Le livre secret de brasseur et très bien ,j’ai plusieurs livre en français et celui et vraiment très bien expliqué !!

    1. J’ai eu la chance de feuilleter « rapidement » Secrets de Brasseur en librairie (30 minutes … ça à un peu fait râler la copine 😛 ) et c’est vrai qu’il à l’air vraiment super.
      Déjà le graphisme est bien travaillé, mais en plus les explications semblent un peu plus approfondies que dans Faire sa Bières Maison.

      Tu a déjà pu comparer Secrets de Brasseur au livre de Mr SIMARD « Comment faire de la bonne bière chez soi » ?

      1. C’est beaucoup plus approfondie que faire sa biere maison !!!!

        C’est super bien expliqué ! Les dessins aux top !

        Achete le tu verra 😜

        1. Il est sur ma liste 😉
          Je l’achèterai un jour, ne serrais-ce que pour en faire la critique sur http://livre-de-brassage.fr/ et compléter ma bibliothèque de brasseur 😉

          Mais dans l’immédiat ça ne serait pas raisonnable, je viens d’investir dans How to Brew, je n’ai pas encore entammé la lecture de Wild Brews, et je n’ai toujours pas fini de relire Yeast ! :O

  2. Tout à fait d’accord ! Je trouve très important de lire de bons livres sur le brassage de la bière. Je ne suis pas anglophone (dommage) mais je crois que le livre « How to Brew » de John Palmer est traduit en français sur brassageamateur.com par des bénévoles. Ça peut aider pour les passages compliqué.
    Je viens de me commander « Yeast: The Practical Guide to Beer Fermentation ». J’espère que ce ne sera pas trop compliqué à comprendre.
    PS: HS avec le sujet de l’article, mais quand pourront nous déguster tes bières ? Jai hâte ^^

    1. Salut !

      Eh, bien vu Cyril ! En effet How To Brew (version 2006) est traduit (intégralement ?) avec l’autorisation directe de John Palmer lui-même sur le Wiki de brassageamateur.com 🙂 C’est vraiment une super communauté de brasseurs !

      Et concernant Yeast, avec quelques traductions de temps en temps tu devrais t’en sortir ! Au pire prends des notes sur ton marque page si tu as du mal à retenir les nouveaux mots techniques en anglais 😉

      Et concernant les bières : elles sont disponibles !! 🙂
      … Mais il ne m’en reste deja plus beaucoup, j’ai une très grande famille et pas mal d’amis donc 80L de bonne biere c’est vite vendu ! (Raison pour laquelle je cherche déjà à investir dans du + gros matériel !)

  3. Les livres sont des mines d’or d’informations. Les gens qui pensent tout savoir ou qu’ils veulent faire leur propre expérience sans lire de livre n’ont rien compris à la vie. Après il ne faut pas tomber dans le piège de lire pleins de livres sans les appliquer. Il faut lire et passer à l’action ! J’ai commencé à réaliser des brassins de vingt litre il y a bientôt un an et je me rends compte petit à petit à quel point l’anglais est indispensable si tu veux devenir un excellent brasseur. Malheureusement je ne parle pas cette langue et j’hésite de plus en plus à partir 6 mois à l’étranger pour l’apprendre. Car même si j’ai pu lire le livre de Simard (qui est excellent pour commencer) je me rends compte qu’il n’y a pas d’autres livres français qui passent aux choses sérieuses (en attendant que tu les écrives bien sûr ;p)

    Sinon moi je lis dans tous les formats, Livre papier, Liseuse, blog, ça fait longtemps que je n’ai plus piraté de pdf par contre ^^

    1. Youhou !! Salut David, t’es le premier commentateur, tu gagne la médaille #1 😉
      Merci d’avoir lancé aussi brillamment la conversation 😀

      Je suis tout à fait de ton avis, la mise en pratique c’est le point crucial de tout apprentissage ! Et du coup en parlant de mise en pratique : vas-y part 6 mois à l’étranger, c’est le meilleur moyen d’apprendre … et de développer un superbe accent irlandais du nord en écumant les pubs 😛

      Ah tiens tu parle de liseuse, c’est pas con ! Je part en suède prochainement mais avec EasyJet et la valise en cabine ça vas être compliqué de trimbaler toute ma bibliothèque … Bon après le soucis c’est qu’il faudrait racheter les livres au format ebook et puis la qualité est quand même différente. T’as une liseuse toi ? Comment ils font pour les graphiques et illustrations, elles y sont sur la liseuse ?

      1. Yeah une médaille super ! (y’a une bière avec?)

        Oui tu sera obligé de racheter les livres. Les formats adaptés aux liseuses fonctionnent bien. Par exemple moi j’ai une Kindle et les livres que j’achète via amazon sont top meme avec les images. Par contre si tu as des livre en format PDF, là ça sera désagréable à lire, car le texte sera souvent tout petitpetit (tu devras zoomer et ça sera chiant).
        Un petit détail non négligeable: les liseuse sont en noir et blanc. c’est un problème quand tu as des graphiques avec des couleur etc…
        Voilà ce que je peu t’en dire. Si tu lis que des livres de brassage je pense pas que ça vaut le coup. par contre si tu lit beaucoup d’autre livre je te le conseil.

        Sinon, j’irai bien au Canada ou au états-unis 🙂

        1. Ah non, la bière est en supplément malheureusement … les temps sont durs, c’est la crise tu sais ? 😛

          OK pour la liseuse. Je ne lis pas beaucoup, mais j’aimerai lire plus ! Et puis pour trimbaler dans l’avion c’est quand même mieux une petite tablette. Mais je pense que je vais plutôt acheter une tablette et y installer l’application Kindle pour lire les ebooks. L’écran est moins agréable, mais au moins je peux aussi m’en servir pour regarder des films en couleur 😉

          Et pour ton voyage, le Canada ouai !! Il y a des micro-brasserie, mais surtout les gens sont trop sympa. En tout cas les élèves canadiens qui sont en échange dans mon université sont super cool

          1. Mouais achète les deux… pour lire les tablettes c’est l’horreur pour les yeux. Si toutefois tu ne m’écoutes pas, les écran oled de samsung sont bien et je te conseille de lire sur fond noir avec texte blanc.

N'hésite pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! ;)