Skip to main content
Le houblon, la star incontestée de la bière !

Trop de houblon tue ! … le houblon ;)

Le houblon, la star incontestée de la bière ! On à jamais trop de houblon, si ?
Le houblon, la star incontestée de la bière ! On à jamais trop de houblon, si ?

 

Toi amateur de bière et/ou brasseur amateur, est-tu comme moi systématiquement (ou presque) confronté à l’ignorance des gens en matière de bières ?

Parce que moi oui, et ça m’attriste que tant de gens ignorent tout de la bière !!

 

Et je n’ai pas l’impression que la grande mode des IPA améliore beaucoup les choses.

 

Mais enfin, un minimum de culture bièrophile tout de même !

Je ne suis certes pas l’expert international incontesté en matière de bières, mais je touche ma bille comme diraient certains et il y a toujours la même chose qui me hérisse les poils en général.

 

 

La méconnaissance générale de la bière

 

C’est quasi-systématique, à chaque fois que je parle de bière je peux vous assurer que la personne en face de moi serra incapable de me citer les ingrédients de la bière qu’elle a en main…

Les gens ne connaissent qu’une chose : le houblon ! (il y a pourtant une étiquette avec les ingrédients sur chaque bouteille !)

 

Certes le houblon est important et à bon goût, mais il ne faudrait pas oublier que le houblon, c’est le seul des quatre ingrédients de base qui est plus ou moins facultatif dans une bière !!

À ces mots, je sais qu’une bonne moitié d’entre vous est déjà sur le point de quitter cette page à tout jamais, mais restez un peu, je m’explique. ^^

 

Je vous l’accord, le houblon est important, mais on pourrait s’en passer avec les bonnes épices/herbes. Pas besoin de chercher très loin dans notre histoire pour trouver un substitut.

Prenez le gruit par exemple, il a été utilisé pendant des siècles avant qu’on commence à utiliser le houblon aux alentours du 15ème siècle (ça dépend des régions d’Europe).

 

 

Adieu le houblon ? Oh que non !

 

Mais, pourquoi avoir dit que le houblon est pas indispensable ?

Simple.

Une bière sans eau c’est trop sec, une bière sans malt c’est trop aqueux et une bière sans levures c’est une tisane aux grains… Mais une bière sans houblon, bah, c’est une bière quand même !

À tous ces ignorants de la bière qui ne connaissent comme seul ingrédient que le houblon, je dis donc calmement, la chose suivante :

 

« Le houblon est à la bière ce que le laurier
est au pot-au-feu : une épice ! » 😉

 

 

Et les autres ingrédients alors ?

 

Alors avec l’intérêt toujours plus grand des brasseries commerciales pour le houblon (Voyez la gamme Leffe avec plein d’IPA) et la publicité qui vas avec, j’imagine que cette méconnaissance générale des ingrédients de la bière autres que le houblon ne va pas s’améliorer, malheureusement…

Je suis pour cette tendance vers les bières de meilleur qualité, artisanales, de dégustation. Certes, mais avec peut-être un peu plus de considération apportée aux autres ingrédients tout de même.

 

« Méfiez-vous de l’homme d’un seul livre » disait St-Thomas d’Aquin, et bien moi je vous dit « méfiez-vous de l’homme d’un seul ingrédient »… Bon Ok ça claque moins, mais vous voyez où je veux en venir, c’est l’essentiel ! 😛

Alors oui, évidemment je ne m’attends pas de mon père, qui s’initie peu à peu aux craft beer et à la dégustation de bières, qu’il décrive le caractère particulier obtenu dans la Guinesse grâce à leur eau alcaline, mais n’oublions pas le malt tout de même !

 

Et puis n’oublions pas que les levures y sont aussi pour quelque chose si nos bières sont si bonnes et si différentes les unes des autres (et je parle même pas des levures sauvages là).

Lisez « Yeast » et vous en serrez convaincu si ce n’est déjà le cas ! (et vous apprendrez un bon p’tit lot d’info utiles au passage 😉 )

 

 

Alors au final, trop de houblon ou pas ?

 

Ton avis m’intéresse, viens discuter ou débattre en commentaire !

Est-tu aussi confrontés à l’ignorance de tes amis et familles où as-tu réussi à tout leur apprendre de la bière ?

Et que pense-tu de la « starification » actuelle (et grandissante) du houblon ou de la mode des IPA omniprésentes ?

 

 

Encore une fois, merci de m’avoir lu jusqu’au bout, pense aux commentaire, et enfin :

Bonne semaine, week-end, année, vacances, rentrée, joyeux noël !… tout dépend du moment ou tu liras cet article 😉

 

PS : tu peux me joindre pour me proposer des sujets pour des futures articles ou discuter bière et brassage par mail !

Vas simplement sur la page « me contacter » ou si tu préfères, tu peux essayer par pigeon voyageur, quelque soit ton choix, c’est avec plaisir que je répondrai ! 🙂

6 thoughts to “Trop de houblon tue ! … le houblon ;)”

  1. Blog très intéressant. En ce qui me concerne, j’adore les épices dans la cuisine. Mais je pense qu’avant d’épicer un plat, il faut que la base soit bonne. Une bière de mauvaise qualité très houblonnée reste une bière de mauvaise qualité !

    1. Merci Philippe ! 🙂

      Je ne peut qu’être d’accord avec ce commentaire plein de bon sens 😉

      Néanmoins on pourrait imaginer une bière tellement chargée en houblon qu’on ne sent rien d’autre que ce dernier. Et dans ce cas, est-ce qu’on pourrait réellement sentir si la base est mauvaise ?
      C’est l’effet merguez de super marché : de la mauvaise viande ultra épicée pour cacher efficacement son goût pas fameux…

      Je dis ça parce que j’ai dégusté une fois (avec délectation) la bière XX Bitter de la brasserie belge De Rank. Et bien c’était tellement amer et houblonné que à l’époque, pour mon palais encore novice, c’était tout simplement impossible de sentir autre chose que ce délicieux houblon et cette amertume décapante.

      Alors, tu en pense quoi ? C’est possible de maquiller une mauvaise bière avec suffisamment de bon houblon selon toi ?
      Et surtout, est-ce que du coup ça en fait une bonne bière ?

      (À propos de bonnes bières d’ailleurs, j’ai écris un article à ce sujet ! Comment reconnaître une bonne bière ? Tu peux venir philosopher dans les commentaires si tu veux 😉 )

  2. Moi perso, j’aime bien tous type de bière , très houblonnée, peut houblonnée , malté etc……

    Apres chaque est différent donc brasser différent style est intéressant 😉

    1. La bière c’est pas définition le partage et surtout la diversité !
      C’est ce qui en fait la beauté 🙂

      Personnellement je commence à avoir des phases : la moitié de l’année j’préfère les bières maltées et l’autre moitié de l’année les bières houblonnées !

      Après avoir dégusté la Winter Gorilla bien noir, la Samichlaus Classic hyper forte et maltée et la succulente Selassie de Ompinollo, j’me suis rendu compte que les bières bien maltées en Hiver c’est le top !
      Mais je ne change pas d’avis, une bonne IPA bien houblonnée sur la terrasse en été, c’est le pied 😉

  3. Salut, tout d’abord, super article et super blog que je viens de découvrir, bon boulot ^^

    Sinon, au sujet de l’article, je pense que d’un coté c’est une bonne chose que les marques jouent sur les houblons, fassent découvrir d’autres saveurs, etc…
    D’un autre coté, comme tu le dis si bien, le houblon est tout sauf obligatoire, et je trouve dommage qu’on réduise la bière et ses types à ce seul ingrédient. Après tu parle à un français moyen d’une Extra Strong Bitter, d’une Doppelbock ou d’une Helles Lager, il va te faire des yeux de merlan frit et demander  »mais c’est une brune ou une blonde? »

    L’un dans l’autre ya des bon cotés et des mauvais. Perso, je préfère les bières plutôt malté, assez peu amères, donc le houblon, je suis prêt à m’en passer ^^

    Bonne chance pour ton projets professionnel.

    1. Salut Mr.Truelle ! 😛

      Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir de voir des gens qui se bougent et qui expriment ce qu’ils pensent 😉
      Je me sent moins seul sur le blog grâce à toi !

      Les IPA exubérantes, les SMASH tout en finesse et les divines Bitter … J’en ai l’eau à la bouche ^^
      Perso, et c’est étonnant que je ne l’ai pas expliqué dans l’article, je suis plus amateur de houblon que de malt … en tout cas pour l’instant !
      Y a qu’les cons qui changent pas d’avis, n’est-ce pas ! Une Dunkel DoppelBock importée d’Allemagne que j’ai dégusté il y a tout juste 10 jours à bien failli me faire revoir mon choix d’ingrédient préféré ! (Les courses en Allemagne, un des avantages à être alsacien !)

      Et c’est marrant que tu parle du français moyen dans ton commentaire, j’y ai justement fait référence dans un article qui pourrait te plaire il y a 5 mois déjà :

      Comment reconnaitre une bonne bière ?

      Je vais essayer de continuer à publier des articles intéressants (j’espère) pour vous ici, et je vais même me lancer un défi : un article par jour pendant 24 jours !
      (Pour le calendrier de l’avent beerychristmas 😉 )

      Alors si t’est curieux de découvrir avec moi ce qu’il y a dans ce calendrier de l’avent et si tu veux échanger ton avis sur les bières dégustées, hésite pas à repasser une de ces 4 !

      A+ et merci pour tes encouragements 🙂

N'hésite pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! ;)