Le brasseur du vallon – présentation

Image d'illustration issue de l'article paru le 16 sept. 2017 dans L'Alsace Thur-Doller sur la Brasserie du Vallon - photo de moi, Quentin MANGEL, l'artisan brasseur à l'air encore juvénile ... ça à bien changé depuis !

Image d’illustration issue de l’article paru le 16 septembre 2017 dans L’Alsace Thur-Doller. J’avais l’air si jeune sans barbe … ça à bien changé depuis ! 😀 (2017 – Steinbach)

Derrière ce pseudo un peu impersonnel qu’est « le Brasseur du Vallon » se cache en réalité … moi, Quentin MANGEL, 24 ans et toutes ses dents !

Oui, je n’ai pas pu résister il fallait que je la fasse, pardon ^^

 

Bref, actuellement jeune ingénieur fraichement diplômé de l’Université Technologique de Belfort-Montbéliard (UBTM) avec pour spécialité « ingénierie et management des systèmes industriels », j’ai décidé par passion de me lancer dans l’aventure brassicole…

Mais rassurez-vous, mes bières n’ont rien d’industriel, bien au contraire ! 😉

 

Mon objectif n’est aujourd’hui clairement pas de bosser comme ingénieur de production, logisticien ou ingénieur qualité dans une industrie… Philosophiquement ça ne me conviendrais pas (écologie, profits, hiérarchie…).

En fait, le rêve que j’essaye de concrétiser c’est de devenir brasseur pro, consultant indépendant (en ingénierie, sur des petits projets sympa uniquement) et puis évidemment, blogueur (même si ça rapporte rien en fait).

Bref, de vivre de mes passions et de créer un contexte qui me permettra de vivre une vie en accord avec mes principes de jeune punk écolo-anarcho-révloutionnaire aux grandes idées ^^

 

En plus de ma brasserie et de ce blog, j’ai donc récemment lancé une activité de conseil en création de micro-brasserie, suite aux dizaines de demandes de conseil que j’ai reçu ces dernières années par mail ou via le blog !

C’était d’ailleurs mon projet de fin d’étude, pour valider mon diplôme d’ingénieur : concevoir, implanter, mettre en fonction et gérer la Microbrasserie des Halles à Mulhouse, au cœur du supermarché BIO Les Halles nature « Cœur de Ville » … un projet bien sympa, complexe et plein de rebondissements (local de 30m², capable de brasser 500L par semaine).

Par la suite j’ai accompagné entre autres :

  • le projet de Greg de Microbrasserie et Compagnie à Belfort (brewpub de centre-ville avec un atelier de 50m² à la cave et capable de produire 300L par semaine), 
  • ou encore la Brasserie Blüeme à Alteckendorf (75m², 650L par semaine), avec qui j’ai aussi collaboré longuement en 2019 avant qu’un désaccord profond n’y mettre fin…
  • et sans oublier le plus gros, le plus beau et le plus récent des projets : la micro-brasserie communale de Ungersheim, « La Potassine ». Un local de plus de 150m², une unité de brassage d’un volume de 1000L, dans un bâtiment bio-climatique, équipé de 80kW de panneaux solaires et 20kW d’éolienne ainsi que d’une phytoépuration et géré par la commune et une association, loin des objectifs de rentabilité habituellement associés aux entreprise capitalistes libérales…

Conseils, formations, conception de l’outil de production, formulation des recettes, choix des fournisseurs, création de site web … bref, je m’amuse bien et j’ai pas le temps de m’ennuyer !

 

 

Même si je ne sais pas vraiment ce que l’avenir nous réserve, si il y a bien une chose dont je suis sûr c’est de ma passion sans limites pour la bière !

Tiens en parlant de passions, je ne vous en ai pas encore parlé, donc allons-y gaiement 😉

 

Ma grande passion est, sans surprise, la bière et plus largement les boissons fermentées (cidre, hydromel, vins, saké, kéfir, kombucha …).

Sans oublier le brassage et tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la bière, de la science aux dégustations en passant par l’histoire !

C’est une part assez importante de ma vie, j’y consacre des heures chaque jour, je lis des bons livres de brassage, des articles scientifiques, est des blogs dans différentes langues (français, anglais et allemand) a ce sujet, je déguste des bières dès que j’en ai l’occasion (avec modération), je fais des projets annexes (jardin, bricolages et puis ce blog) et d’autres projets plus importants comme celui de développer ma brasserie, la Brasserie du Vallon évidemment.

Photo du brasseur du Vallon, Quentin MANGEL à Mulhouse dans une micro-brasserie artisanale

Le brasseur dans son élément, charmant une bouteille et lui murmurant des mots doux … (2018 – Mulhouse, la Microbrasserie des Halles)

 

Mes autres passions sont, par ordre d’importance décroissant :

  • le jardinage, pour le houblon évidement, mais pas que. J’aime voir les choses pousser, ça me fascine !
    .
  • le bricolage, notamment de l’électronique. Vous verrez surement ça dans certains de mes projets annexes un jour
    .
  • l’informatique. J’ai quand même programmé moi-même mon « logiciel » de gestion de stocks en VBA, nommé BrauKaiser, que j’ai fini par abandonner au profit d’un logiciel pro évidemment.
    .
  • le sport, j’avais pas trop le choix dans une famille d’acharnés comme la mienne !! 😛 
    .
  • râler sur tout ce que je peux et notamment les hommes politiques et les jeunes ! Bah oui, quoi ? J’suis français après tout, et puis faut l’dire, les jeunes de nos jours, c’est plus ce que c’était ! 😀
    .

Et à part ça j’aime aussi beaucoup discuter, débattre et philosopher, encore plus si ça implique de boire une bonne bière avec les amis en même temps !

(Donc déchaînez-vous dans les commentaires de mes articles !)

Et puis je suis aussi un grand fan des expérimentations et de tout ce qui est scientifique de près ou de loin !

Banière lianne de houblon fine

 

Passons au CV brassicole maintenant. (Pensez à aller voir la page vocabulaire si vous êtes perdus)

Mon expérience en brassage ! – Question de la semaine n°2

 

Je suis brasseur amateur depuis 2013 et depuis que cette passion m’a pris elle ne m’a plus lâché. J’ai débuté en me lançant directement dans le brassage « tout grain », dès le premier brassin, dans mon appartement étudiant de 20m², sans que mes parents soient au courant !

Ça c’est pas trop mal passé, j’ai aimé, j’ai recommencé 😉

 

Pour les brasseurs que ça intéresserait, je brasse en suivant une méthode européenne traditionnelle, c’est à dire en réalisant un empâtage multi-paliers dans une cuve chauffée par le dessous.

Contrairement aux américains, les amateurs en tout cas, qui brassent majoritairement en mono-palier dans des cuves isothermes, des glacières notamment.

 

Je m’essaie de plus en plus au BIAB, qui est quand même une technique super pratique et très efficace.

J’ai un peu adapté la technique de base pour pouvoir faire du Fly-Sparge.

 

Enfin, je suis membre du forum brassageamateur.com sur le quel j’étais fût-il un temps suis plutôt actif sous le pseudo ElsasBrewer (oui … j’ai oublié un « s » à Elsass … oups !)

 

 

La suite bientôt ! C’est bien plus long à écrire que ce que je pensais. Je pense que je vais devoir ajouter « perfectionnisme maladif » dans mes passions ^^

–> Pour ne pas louper les grandes avancées de la Brasserie du Vallon ou pour être informés des articles importants parus dernièrement, pensez à me laisser votre adresse mail en vous inscrivant à la « newsletter » ! 

 

La photo de présentation du Brasseur du Vallon, un verre en cristal à la main lors d'un voyage à Milan

Essayer d’avoir l’air décontracté sans faire transparaître que tu as peur de casser cet énorme verre en cristal, pas adapté à la bière, ultra fin et qui n’est pas à toi … pas évident ! ^^ (2016 – Milan)

 

Ma philosophie de brasseur

Après quelques minutes de réflexion, il me semble que je suis quelqu’un d’assez paradoxal. En effet je prône l’artisanat, l’authenticité des produits, la proximité avec le client, la qualité et le retour vers plus de nature.

Mais tout cela est bien loin des enjeux de productivité, de répétabilité, d’optimisation des coûts et de normes qu’on m’a enseigné dans ma formation d’ingénieur de production !

 

De plus je suis de plus en plus habité par une aversion au dogme de la croissance et au capitalisme, mais j’ai néanmoins décidé de devenir entrepreneur, d’investir dans mon projet et d’entrer dans la compétition !…

Bon j’suis qu’auto-entrepreneur et je n’ai pas pour ambition de gagner des milles et des cents avec ce projet, mais tout de même c’est non négligeable.

J’ai toutefois prévu depuis le début de limiter la croissance de ma brasserie jusqu’à atteindre des brassins de 500L maximum. Je veux que ma brasserie reste à taille humaine.

 

Pour conclure cette partie j’ajouterai que je pense que … c’est vraiment chronophage de créer son site web ! 😛

…Partie en cours de rédaction pour une durée indéterminée…

 

Banière lianne de houblon fine

 

 

Mes rêves

Je rêve de…

Devenir brasseur et partager mon amour de la bière et de l’artisanat : ça c’est fait !

Devenir entrepreneur et prouver qu’on peut avoir du succès sans pour autant vouloir une croissance folle et infinie : il me semble que c’est bien parti !

Devenir un blogueur sérieux et intéressant et dégager modeste un revenu de mon blog : … sérieux, j’sais pas, mais blogueur, ça c’est fait !

Voyager en masse ! De préférence dans des pays pas trop chaud… je n’aime pas le chaud ! (amis Canadiens, j’vais passer vous voir un de ces jours 😉 😉 )

 

Et bien plus encore !

J’suis bien parti pour en concrétiser un paquet 🙂

 

Mes réseaux

Réseaux sociaux

 

Mes ressources

Ma bibliothèque. Vous y trouverez tous les livres que j’ai lu et qui sont en rapport de près ou de loin avec ce blog et les sujets que j’y aborde.

Vous y trouverez aussi les liens vers les articles résumé & critique que j’en ai fait.

 

Naturellement, pour financer ce blog, j’ai aussi mis des liens partenaires Amazon (=affiliation) si vous voulez acheter ce livre pour vous ou pour offrir. De cette manière vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai un petit quelque chose sur chaque vente, c’est le principe !

Un grand merci aux personnes qui sont déjà passés par ces liens et merci d’avance à tous ceux qui suivront et/ou partagerons ces liens dans le futur ! 🙂

Et merci aussi a tous les autres lecteurs qui lisent en silence mes articles et sans qui je ne ferrai pas grand chose, évidemment !

 

La liste de vocabulaire. Cette liste, un peu indigeste, est là pour vous servir de référence rapide lorsque vous voulez la définition d’un mot en particulier ou si vous cherchez un endroit unique ou apprendre d’un coup tous les mots principaux relatifs au brassage et à la bière (et bien plus encore).

Parfois certains mots employés dans le monde du brassage peuvent être ambigus ou tout simplement mal définis (fermentation primaire / secondaire est un excellent exemple), rares ou bien encore dans une langue étrangère (Vorlauf, Maische, Batch-Sparge et j’en passe)

 

Mes sites préférés :

  1.  Liste en construction
  2. Ça viendra un jour
  3. …. Peut-être …

 

 

Pour me contacter, c’est par ici :

Simplement via un des formulaires de contact créés à cet effet ou alors directement par mail à l’adresse contact@brasserieduvallon.fr

Pour en savoir plus sur la brasserie du Vallon, le blog, et répondre à peu près à toutes les questions que vous pourriez vous poser, pensez à faire un rapide tour sur la page « À propos », qui regroupe toutes ces informations.

 

 

Le mot de la fin :

paquebot.

 

[Dernière mise à jour le 3 novembre 2018]

Envie de partager ?
>