TopBeer.fr m’a interviewé ! Infos et photos exclusives sur la Brasserie du Vallon

TopBeer.fr La revue bière sans pression

Clique ici pour lire l’article sur TopBeer.fr – La revue bière sans pression

Salut à toi, lecteur curieux ! 

 

Tu veux du contenu frais et unique ?

Tu es tombé au bon endroit !

 

Ça fait des semaines, et même des mois que je n’ai plus publié d’article, mais j’ai par contre eu le temps de répondre aux questions de Mathieu pour son super blog dédié aux bières et aux brasseries artisanales, j’ai nommé : TopBeer.fr !

Viens découvrir l’intégralité de ce super article sur TopBeer.fr : interview sans tabous et à cœur ouvert 🙂

 

Voici un petit extrait comme mise en bouche :

Il y a un peu moins d’un an, c’est en plein soleil et sur un banc d’une place bondée de Strasbourg que je rencontrais Quentin Mangel. Ce sympathique haut-rhinois brassait depuis quelques temps déjà et me proposait de goûter ses derniers prototypes, je ne me fis pas prier. Non seulement ses bières étaient excellentes, mais son enthousiasme, sa passion pour le brassage et son envie de les partager étaient si communicatives qu’aujourd’hui, il était le candidat tout désigné pour cette première interview. Brassin étudiant, limonade et hydromel : accrochez-vous, le bougre est loquace.

Top Beer :

Bonjour Quentin, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs qui n’auraient pas la chance de te connaitre et nous résumer ton parcours ?

 

Quentin :

Alors tout d’abord, salut à toi et à tous les internautes qui auront la patience de me lire ! Et merci de m’accorder ces quelques paragraphes qui inaugurent la série, c’est un grand honneur. Pour répondre à ta question sans en faire un roman, voilà ce que je dirais : Quentin, 23 ans, ingénieur en systèmes industriels, artisan brasseur par passion et expérimentateur frénétique !

J’ai créé ma petite micro-brasserie, la Brasserie du Vallon, à Steinbach (Haut-Rhin) début 2016, pendant que j’étais en première année d’école d’ingénieur, et j’ai réussi à finir les démarches administratives et à brasser ma première bière en février 2017 seulement ! Mais contrairement aux autres entrepreneurs je n’étais pas pressé de rentabiliser mes investissements, je n’ai ni le pression du crédit à rembourser (car très petite brasserie de seulement 100L), ni de loyers à payer (car situé dans la cave de mes parents aménagée comme il faut), donc j’ai pu prendre le temps qu’il me fallait, sans stresser.

 

Dans la suite de l’interview je rentre beaucoup plus en détail dans la philosophie qui oriente globalement mon projet (écologie, qualité, artisanat, anarchisme ?….) mais aussi sur mes rêves d’avenir et bien plus encore.

 

Quentin et la Brasserie du Vallon

 

Allez, laisse-toi tenter, petit curieux, c’est le gros bouton juste là, au dessus !

Et profite-en pour explorer le sympathique blog TopBeer.fr, c’est écrit par un strasbourgeois tout à fait intéressant et définitivement passionné de bonnes bières artisanales 😉

Envie de partager ?
>